Réflexion sur l'année 2021

L’année 2020 a été difficile pour bon nombre d’entre nous, qu’en sera-t-il de 2021 dans le secteur de la formation?

PARTAGER L’ARTICLE

2021 une mouvance?

Après les nombreuses péripéties de 2020, nous essayons d’entrevoir un avenir meilleur avec l’arrivée du vaccin. Qu’est ce que 2020 a appris au secteur de la formation ? Ou plutôt qu’est ce que 2020 m’a appris ? Eh bien je dois le dire : je ne pensais pas vivre tout cela un jour ! Personnellement, le confinement et le post-confinement m’ont appris à me recentrer sur moi-même et sur ma vie personnelle. Cela n’empêche pas que j’ai toujours à cœur de former et de réussir dans mon secteur.

2021 nous amène une approche différente de notre métier. En effet, 2020 nous a obligé à repenser la formation et ses systèmes de transmission. Alors nous nous sommes tous adaptés, enfin on a essayé. La visioconférence, déjà bien connue chez certains, s’est renforcée et a montré toutes ses possibilités. Franchement, je trouve cet outil très pratique, même si je vois beaucoup de retours qui disent qu’elle est plus éreintante. C’est vrai ! Mais elle a permis à bon nombre de rester en contact et de pouvoir se former. Parce que se former est une nécessité et ce, tout au long de la vie. Nous-mêmes, formateurs et dirigeants d’OF, continuons de nous former.

Mon ressenti sur cette année 2021 est que les entreprises et les individus ont davantage envie de se former, qu’il y a eu un déclic. Il est vrai qu’avec la digitalisation des entreprises, il devient nécessaire d’avoir des collaborateurs performants et impliqués. L’arrivée du CPF a aussi permis à chacun de pouvoir prendre seul la décision de se former, sans l’employeur, et de pouvoir obtenir une certification. En ce qui me concerne, mon OF est principalement orienté sur les langues et mes apprenants sont toujours ravis de pouvoir passer une certification qui atteste de leur niveau. Rappelons-nous de l’obtention de nos diplômes, il y a… quelques années. Une satisfaction, un bonheur, mais surtout une fierté !

Selon l’étude BVA-Unow-Lingueo, les compétences les plus recherchées sont les suivantes : Les soft skills à 45%, puis compétences techniques à 37% et le travail en équipe à 35%. Finalement, crise sanitaire oblige, le e-learning et le blended Learning auront également réalisé leur montée en puissance.

Mais ce n’est pas tout, le secteur de la formation professionnelle bouge. La loi « Avenir professionnel » a fait rentrer le secteur dans une réelle mutation.  Tous les organismes de formations et les autres PAC ont l’obligation d’obtenir la certification au 1er janvier 2022 s’ils veulent bénéficier de fonds publics ou mutualisés à cette date. Être qualiopisé, c’est être reconnu comme un prestataire de qualité, c’est suivre nos apprenants, se renseigner sur le secteur, prendre en compte (enfin !) les personnes en situation de handicap… C’est suivre un process qui permet à tout un chacun de vivre sa formation comme un échange, une montée en compétences, une obtention d’un savoir-faire mais aussi d’un savoir-être.

Finalement, 2020 aura été un déclencheur d’un format de formation un peu … différent… et 2021 s’annonce comme une belle année de transition et de poursuite de cette mouvance.